dimanche 3 mars 2013

Les chroniques de MacKayla Lane, [Saga complète]

La chronique du jour est un peu particulière, elle ne sera pas consacrée à un seul livre mais aux 5 tomes de la saga Les chroniques de MacKayla Lane de Karen Marie Moning.
Best-Seller,le premier tome, paru chez J'ai lu en 2009, s'est vendu à 600000 exemplaires aux Etats-Unis. Karen Marie Moning, auteur reconnue dans sa catégorie, emporte ses lecteurs dans un monde qui n'appartient qu'à elle et ses personnages.
Résumé officiel:
MacKayla Lane perd sa soeur Alina, victime à Dublin d'un assassinat aussi cruel qu'inexplicable. Devant la mollesse de la police locale, elle quitte le sud des Etats-Unis pour l'Irlande afin de mener sa propre enquête. Elle y découvre que sa soeur y menait une double vie pleine de mystère au milieu de créatures démoniaques.
Mon avis:
Je vais d'abord répondre à la question que certains d'entre vous doivent se poser.
Pourquoi une seule chronique pour 5 pavéslivres? Tout simplement car cette saga a eu un effet trés particulier sur moi. C'est la première fois que je suis obnubilée par une saga tout en ne l'appréciant pas comme ça devrait l'être.
Cette saga ne m'a pas particulièrement attiré, mais en lisant les multiples avis et en voyant l'engouement des lectrices (lecteurs?) pour ces livres, je me suis dit pourquoi pas?
J'ai acheté le premier tome sans vraiment savoir à quoi m'attendre. Je me suis retrouvée plongée dans un monde inconnu au milieu de notre vie "classique".
MacKayla Lane quitte sa ville natale et ses parents pour partir à la recherche de sa défunte soeur, tuée à Dublin, là où elle faisait ses études. Elle va y rencontrer Jericho Barro, propriétaire d'une librairie en apparence.
Mac, comme elle se fait appeller, va découvrir rapidement que le monde qui l'entoure n'est pas ce qu'il semble être.
Ombres, faes,sidhe-seer,seelies,unseelies, traqueurs... Des espèces sorties tout droit des contes et légendes.
Tout au long de ces 5 tomes, nous allons assister à une "métamorphose" aussi bien physique que mental de la jeune femme. On abandonne les couleurs arc-en-ciel et les vernis assortis pour une combattante prête à parer.
Ça c'est que KMM essaie de nous faire croire. Le côté chichi revient souvent dans les pensées trop longuement décrites de Mac.
De nombreux personnages vont graviter autour de Mac mais avant de savoir quil ils sont et pourquoi ils le sont, il faut s'armer de patience et de longues heures de lecture.
Je n'arrive pas à clairement exprimer mon ressenti sur cette saga. J'ai lu les 5 tomes en trés peu de temps mais en même temps j'ai souffert de ces lectures. J'ai eu d'énormes complications à me plonger dedans, me perdant trés souvent dans les méandres de ce monde aux deux faces. Mais je n'ai pas pu m'empêcher de poursuivre, espérant peut être obtenir des réponses à mes questions.
Je pense que les réponses se trouvent quelques part dans ces milliers de lignes, mais je n'ai pas reçu à les comprendre, à les interpréter.
Lire un livre est pour moi un plaisir, et ici j'ai eu à décoder les lignes, à devoir me souvenir de telle ou telle chose...La passion n'était pas au rendez-vous.
Il m'a manqué la petite chose qui m'évade, me transporte.
Je ne dis pas que ces livres ne sont pas bons ni que l'écriture est compliquée. Je pense juste qu'ils ne me correspondaient pas. Je ne fais pas partie de ces lectrices béates de Barron, envieuses de Mac...
Noter cette saga objectivement ne me semble pas possible alors je ne le ferais pas.
Je vous laisse sur cet avis un peu particulier.
Seul vous êtes capable de dire si vous vous retrouvez dans mes mots...
À bientôt.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Un petit autographe?