vendredi 15 février 2013

La confrérie de la dague noire, tome 1

La confrérie de la dague noire. A mon sens, la meilleure saga bit-lit.
J'ai eu de nombreux coup de coeur dans cette catégorie de lecture, mais la Confrérie reste et restera je pense mon seul et unique amour. Indétronable.
Son auteur, JR Ward, connait un succés mondial grâce à cette saga et j'ose penser et affirmer que ce n'est pas prêt de s'arrêter.
C'est en Juin 2010 que voit le jour L'amant ténébreux aux éditions Milady.A ce jour 8 tomes ont vu le jour chez Milady.
Résumé officiel:
Une guerre fait rage à l'insu des humains. Six vampires protègent leur espèce contre la Société des éradiqueurs. Ces guerriers sont regroupés au sein de la mystérieuse Confrérie de la dague noire. A sa tête, Kolher, leader charismatique et implacable... L'un de ses plus fidèles guerriers est assassiné, laissant derrière lui sa fille, une magnifique jeune femme, une sang-mêlé qui ignore tout de son destin. Et c'est à Kolher qu'il incombe de faire découvrir à Beth le monde mystérieux qui sera désormais le sien...
Mon avis:
La première fois que j'ai entendu parlé de ces bouquins c'était sur twitter. Chaque jours, je voyais des tweets d'addiction à la Confrérie. Je ne comprenais pas cet engouement, n'ayant pas entendu parlé de cette série. J'ai fait ma curieuse, et j'ai trés bien fait", je suis allée voir sur Amazon. Le résumé m'a bien plu alors je suis allée en librairie me procurer les trois premiers tomes et la j'ai découvert un monde qui m'a inspiré, des personnages hauts en couleurs ( et en taille aussi).
Ward m'a fait pénétrer son monde avec une facilité déconcertante. Je me suis retrouvée accrochée à ces trois premiers livres en moins de temps qu'il m'en a fallu pour le dire.
Le premier tome, l'Amant ténébreux, nous raconte l'histoire de Kolher.
A Caldwell, Kolher, un vampire, se voit dans l'obligation d'assurer la protection de Beth. Sang-mélée, fille unique d'Audasz, la jeune femme va bientôt passer sa transition à l'état de vampire bien qu'elle l'ignore encore... Quand elle se retrouve face à ce géant vétu tout de noir et au visage impénétrable, Beth ne sait pas encore que son avenir tien entre ces énormes mains.
Entre eux, les sentiments voient le jour rapidement mais rien de génant dans la lecture. JR Ward sait doser ses mots.
Paralèlement, nous assistons à une guerre entre la Confrérie de la Dague noire, dont Kolher est le chef et les éradiqueurs. Une bande de mecs palôts et qui empestent le talc, ayant comme but d'éradiquer la race vampire.
Dans ce tome, nous faisons la connaissance des autres membres de la confrérie et ce n'est pas pour nous déplaire. Des hommes vampires tous aussi musclés et bourrés de testostérones les uns que les autres. On a qu'une hâte, en apprendre plus sur eux...
Tout au long de l'histoire, Ward va nous ballader entre violence, amour, suspens...Un cocktail parfait en somme. Pas de longueurs ni de lourdeurs, chose rare, et pourtant l'auteur y arrive ave brio. Nous sommes tenus en haleine jusqu'à la fin, avec plus qu'une envie en apprendre plus...
L'écriture est fluide. Le langage peut être parfois cru mais rien de choquant. Ce livre reste de la lecture "adulte" avec des scènes qui peuvent heurter certaines sensibilités.
Si je devais décrire en un mot ce premier tome je dirais: ENCORE.
Lectrice(s), lecteur(s)? Si vous n'avez pas encore fait connaissance avec la Confrérie de la dague noire, c'est le moment de courir à votre librairie et de faire la razia sur tout les tomes parus à ce jour.
Bonne lecture!

2 commentaires:

  1. totalement d'accord avec toi!! LA saga que je peux relire et relire... un coup de coeur pour le tome avec Zadist ;)
    Marion

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Zadist sans conteste mais aussi Vishous !!

      Supprimer

Un petit autographe?